Cuillère en bois de Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata)

Cette cuillère en bois de Tilleul à petites feuilles est la 2e sculptée pour mon défi de sculpteur consistant à tailler autant de cuillères différentes qu’il y a d’essences d’arbres répertoriées dans la flore forestière française (environ 200 essences).

Article en cours de réécriture…


Sculpter une cuillère en bois de Tilleul à petites feuilles

Le Tilleul est un bois  très agréable à sculpter, idéal pour l’apprentissage. Homogène, il permet une coupe aisée en tous sens, et pardonne donc facilement les petites erreurs de taille. C’est un bois de densité moyenne, suffisante pour obtenir un poli correct. Une fois huilées, les cuillères s’utilisent en cuisine. Le bois non traité est jaune pâle, presque blanc, avec un grain fin et régulier. On dit du bois de tilleul qu’il est supérieur à tout autre pour la sculpture.

Pour cette cuillère en bois de tilleul, j’ai opté pour un design nordique, court et rond. Comme le nœud sombre sous le cuilleron m’évoquait un grain de café, j’ai destiné cette cuillère au dosage du… café !

Densité du bois
45%
Facilité de sculpture
90%

Dans la famille Tiliaceae, je demande…

Le Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata) appartient à la famille botanique des Tiliacées (aujourd’hui, dans la nouvelle classification phylogénétique, les Tiliacées sont un sous-groupe de la famille des Malvacées…), qui compte 450 espèces réparties en plus de 50 genres. Le genre Tilia regroupe les tilleuls, dont on dénombre plus de cent taxons (ou 45 espèces, selon les sources…). Fort heureusement, la plus grande partie de ces espèces prospèrent dans la forêt tropicale. Dans le cadre du défi, je n’ai conservé que 4 espèces courantes :

  • le Tilleul à petites feuilles ici présenté ;
  • le Tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos) ;
  • le Tilleul commun (Tilia x Europea), croisement des deux premiers ;
  • le Tilleul argenté (Tilia tomentosa).

Tilleuls remarquables

Le tilleul, c’est un peu comme le chêne, il y en a tant de remarquables en France qu’en faire la liste serait un fastidieux travail ! Les deux tilleuls, à petites feuilles et à grandes feuilles semblent aussi longévifs l’un que l’autre. Bien souvent, les auteurs oublient d’en préciser l’espèce. De quelques espèces qu’ils soient, les tilleuls poussent lentement et vivent longtemps, de plusieurs siècles à plus d’un millénaire. Michel Brunner [ livre Arbres géants de Suisse ] présente ainsi ces vieux arbres à la grande variété de formes : Le tronc et les branches des vieux arbres sont creux, se tordent, ne sont plus constitués que d’écheveaux du tronc, sont parés de protubérances ou présentent d’énormes racines adventives.

Tilleuls remarquables en France

Tilleul-de-Grange-Sauvaget-Tille-de-Bracon-JuraGeorge Feterman [ livre Arbres d’exception, les 500 plus beaux arbres de France ] en présente un peu moins d’une centaine ! En voici quelques-uns :

  • La tille de Bracon (également nommé Tilleul de la Grange Sauvaget) serait le plus vieux tilleul français, planté en 1477 à Bracon dans le Jura, à l’occasion du mariage de Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire, et de Maximilien Ier d’Autriche, mariage politique qui permit le rattachement de la Franche-Comté au Saint Empire. Cet auguste tilleul serait aussi le plus gros arbre de France (et peut-être d’Europe) avec son tronc creux de 16 mètres de circonférence (photo ci-contre à droite) !
  • le tilleul du parc de Breteuil, à Choisel

Tilleuls remarquables en Suisse

texte

le tilleul de Morat, à Fribourg, planté le jour de la victoire des Suisses sur les troupes de Charles le Téméraire, en 1476. Au XVIe siècle, une cour de justice se tenait sous ses branches.

Tilleuls remarquables en Belgique

Tilleul de Marche-en-Famenne (province de Luxembourg), situé devant l’église de Waha, construite en 1050, aurait été planté à cette époque, ce qui lui donnerait plus de 900 ans.

Autres tilleuls remarquables en Europe

Tilleul remarquable de Castell en BavièreLe site Monumentaltress référence plusieurs centaines de tilleuls à petites feuilles remarquables, dont voici les « recordtrees » :

  • le 2ème plus gros tilleul, après la Tille de Bracon en France évoquée ci-dessus, est un tilleul autrichien, près de Lambacherhof à Übelbach (district de Graz Umgebung), qui présente une circonférence de près de 13 mètres ;
  • le plus grand tilleul est, quant à lui, anglais, avec une hauteur de plus de 40 mètres. Il est situé dans le parc de Lydney à Lydney (Gloucestershire) ;
  • le plus ancien tilleul référencé par le site Monumentaltrees est celui de Castell en Bavière. Il a environ 820 ans (photo ci-contre). Néanmoins, il existe en Europe, en particulier en Allemagne, des tilleuls qui ont largement dépassé le millénaire.

Écologie et identification du Tilleul

Étymologie

Le nom tilleul vient du latin tilia, tilleul. Henriette Walter et Pierre Avenas [ livre La majestueuse histoire du nom des arbres ] indique que cette origine latine est également à l’origine du nom vernaculaire régional jurassien tille. Le qualificatif cordata, du latin cor, cordis, cœur, illustre la forme en cœur bien marquée des feuilles de ce tilleul.

Distribution

Les deux tilleuls, à petites et à grandes feuilles, sont des espèces indigènes. On a trouvé sur la Côte d’Azur des fossiles de tilleul âgés de près de 50 millions d’années. Il a survécu aux glaciations, étendant même son territoire. Rares sont néanmoins les forêts primaires de tilleuls qui nous sont parvenues :

  •  

Le Tilleul à petites feuilles croit dans presque toute l’Europe, du nord de l’Espagne, de l’Italie et des Balkans jusqu’en Angleterre, au sud de la Scandinavie et en Russie jusqu’à l’Oural.

En France, le Tilleul à petites feuilles est commun dans l’Est et les Pyrénées, plus rare dans l’Ouest, assez rare en région méditerranéenne et en Corse. Il est disséminé, forme rarement des petits peuplements. C’est un tilleul des plaines et des collines, qui grimpe rarement au dessus de 1000 mètres, tout au plus à 1 500 mètres.

Il constitue l’espèce dominante de la forêt primaire de Białowieża (forêt primaire située à la frontière est de la Pologne), où il dépasse 40 m de hauteur.

Identification

Dessin de Tilleul à petites feuilles - Tilia cordataPour mieux connaitre ce très bel arbre qu’est le Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), je vous invite à visiter cette page du site www.plantes-natives.com

feuilles peuvent plus grandes que celles du Tilleul à grandes feuilles


Le bois du tilleul et ses usages

Que dit la Flore forestière française à propos des tilleuls ? Un bois homogène, aux limites de cernes peu marquées (…) aubier et bois de cœur non distincts (…) bois de densité faible pour les espèces européennes (…) tendre et facile à travailler, à scier, tourner et sculpter (…) rétractabilité forte au séchage, bonne stabilité dimensionnelle une fois sec et mis en œuvre ; bois peu durable, inadapté en utilisations extérieures (…).

planche-de-tilleul-avec-ecorceD’après les auteurs du livre Manuel de gravure sur bois à la gouge et au couteau, le bois de tilleul, de qualité moyenne, tendre et de couleur blanchâtre, d’aspect soyeux, est facile à travailler, il a une texture serrée et régulière et des fibres droites. C’est de lui qu’on tire le fusain de meilleur qualité.

Bernard Bertrand [ Grand livre des ressources végétales ], indique que même sec le tilleul reste tendre comme du beurre ! Mais cela de l’empêche pas d’être stable – qualité rare – le plus stable de nos bois indigènes. Une fois l’œuvre accomplie, elle ne se rétractera pas et conservera ses formes et son volume. Bernard Bertrand souligne que cette propriété a valu au tilleul d’intéresser de nombreux métiers comme les luthiers (stabilité de résonance et d’harmonie) et les fondeurs (moules stables).

Andrée Corvol [ livre Éloge des arbres ] écrit que le bois fonce à la lumière, devenant rose voire rougeâtre. Il contient des matières cireuses qui en font un matériau raboté doux au toucher, brillant à l’œil et prenant bien la peinture (…).

Pierre Lieutaghi précise ses principaux usages : bois de moulure, de sculpture, de modelage, de boissellerie. Il indique également que c’est un mauvais combustible, qui brûle trop vite, mais que son charbon, très fin, a trouvé des usages thérapeutiques, artistiques (poudre de fusain) que militaire (un des composants de la poudre à canon).


Approche ethnobotanique

Les usages alimentaires du tilleul

François Couplan [ livre Le régal végétal ] cite les propriétés suivantes qui sont partagées par le Tilleul à petites feuilles (Tilia cordata), le Tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphillos) et la variété Tilleul de Hollande (Tilia x vulgaris). Le Tilleul argenté (Tilia tomentosa) n’est pas comestible et n’a pas de propriétés thérapeutiques.

Le cambium de tilleul /Le cambium est comestible et permettait en Pologne d’en tirer une farine. Le cambium a aussi été utilisé comme lien (voir usages artisanaux).

La sève de tilleul / La sève est comestible et était encore traditionnellement bue en Pologne au siècle dernier.

Tilia-cordata-fruit-du-tilleulLes jeunes feuilles de tilleul / Les jeunes feuilles sont comestibles crues, très tendres quand elles sont encore translucides, d’un goût agréable et s’ajoutent aux salades. Leurs propriétés mucilagineuses adoucissent les plantes plus amères. Les feuilles développées, trop dures pour être mangées même cuites, peuvent être séchées, dénervurées, pulvérisées, tamisées et mêlées à diverses farines. Cette « farine verte » très nutritive (28% de protéines) fut utilisée en France en temps de guerre. Couplan, dans son livre Cuisine sauvage, nous livre une recette de sablés composé pour égales mesures de farine de blé et de farine de tilleul. Je la testerai bientôt… Les feuilles furent également utilisées comme succédané de thé.

Fleurs de tilleulLes fleurs de tilleul / Les fleurs, en infusion, sont bien connues (voir usages médicinaux). D’un parfum agréable, les fleurs peuvent s’ajouter aux salades. Elles peuvent également servir à préparer une limonade rafraîchissante.

Les fruits de tilleul / Les fruits contiennent une huile grasse. Ces fruits, mélangés aux fleurs, ont permis de créer au 18e siècle un succédané de chocolat, le « chocolat de tilleul », mais cette découverte d’un chimiste français n’a pas été commercialisée car le produit se décompose rapidement. Les fruits, après torréfaction, peuvent vraiment servir de succédané de café.

Les usages médicinaux du tilleul

Le tilleul est l’un des plus anciens remèdes connus. Gérard Debuigne et François Couplan, dans le livre Le petit Larousse des plantes qui guérissent, indiquent : le tilleul est connu et apprécié pour ses propriétés calmantes et antispasmodiques. Légèrement hypnotique, il possède une action sédative remarquable sur le système nerveux, qu’il apaise peu à peu (…) sans risque d’accoutumance (…) mais une dose trop élevée ou un temps d’infusion prolongé rend la tisane excitante et peut, au contraire, provoquer des insomnies (…) Favorisant la transpiration, c’est un excellent remède contre la grippe et les refroidissements, qui clame en même temps les douleurs des reins, les courbatures et les maux de tête qui les accompagnent (…) La décoction de l’aubier de tilleul (à petites feuilles – Tilia cordata) s’est révélée un remarquable draineur naturel de l’organisme qu’elle nettoie en profondeur (…).

Guy Lefrançois, dans son livre Plantes sauvages à l’usage des randonneurs (Rando éditions), indique que l’aubier est connu pour son action sur les voies urinaires et les calculs rénaux, il aide les foies paresseux et soulage les migraines d’origine hépatiques.

Buis-les-Baronnies dans la Drôme fournit l’essentiel de la production française de tilleul officinal, dont la consommation se monte annuellement à environ 400 tonnes.

Les autres usages du tilleul

Henriette Walter et Pierre Avenas évoque l’usage très ancien, depuis l’antiquité, de l’écorce du tilleul pour la fabrication de cordes et de ficelles réputées pour leur solidité. Jacques Brosse [ livre Les arbres de France, histoires et légendes ] précise : L’écorce, qui reste souple pendant 20 ou 30 ans, contient des fibres textiles, la « teille », qui, après avoir été immergées dans l’eau (rouissage), étaient isolées par le « teillage », opération propre d’abord au tilleul mais ensuite appliquée au lin et au chanvre. Le teillage procurait des tissus grossiers et surtout des cordes.

Pierre Lieutaghi indique que le liber du Tilleul est riche en fibres longues, tenaces, très durables. Parmi ses usages, on peut citer : du tissage, de la vannerie, des liens, des câbles grossiers, des nattes. Il semble que les cordages de tilleul était de préférence employés pour les milieux humides où leur durabilité était très appréciée : cordes à seau pour les puits, corde de halage des bateaux.

Les feuilles, à l’initiative des romains,  sont encore utilisées comme fourrage pour le bétail.

Les fleurs sont très mellifères. Le miel de tilleul est jaune orangé, fluide, parfumé, doux, et il conserverait certaines propriétés médicinales de la fleur.


Une cuillère en bois pour faire régime !

Une autre cuillère en Tilleul à petites feuilles… provenant de la même branche. Un manche anti-ergonomique pour une cuillère qui ne se laisse pas attraper si facilement. Une cuillère qui refuse la préhension, une cuillère de régime en quelque sorte !


Une cuillère en bois ergonomique, pour droitier

C’est peut être parce que je tiens mes cuillères comme des crayons que m’est venue cette idée…


Petite cuillère tout en bois et tout en courbe

Je me suis engagé à ne jamais faire 2 cuillères identiques…


Divers petites cuillères sculptées en Tilleul