Quel joli nom ! Cerisier de Sainte-Lucie… et quel joli bois, à la fois souple et dense, avec un grain très fin et une senteur incomparable. Une essence idéale pour la sculpture d’une cuillère en bois, à condition de le travailler encore vert, sinon, gare aux tendinites !

Dessin botanique du Cerisier de Sainte-Lucie (Prunus mahaleb)Le bois du Cerisier de Sainte-Lucie

Que dit la Flore forestière française à propos du noisetier ? Que c’est un « bois dure et dense, à grain très fin ; aubier blanc ; duramen rose foncé, acajou ou rouge brun avec parfois des veines verdâtre (…) bois susceptible d’un beau poli ». Le Grand livre des ressources végétales de Bernard Bertrand indique : Comme la plupart des essences ligneuses appartenant à la famille des Rosacées, le cerisier de Sainte-Lucie possède un bois d’excellente qualité, à l’esthétique remarquable. Et Bernard Bertrand met en avant une autre qualité de ce bois : son parfum, dû à la présence dans sa fibre d’un composé volatil au parfum très agréable, la Coumarine.

Écologie et identification

Pour en savoir un peu plus sur ce bel arbuste (Prunus Mahaleb), je vous invite à visiter cette page wikipedia.


Cuillère en bois sculptée pour Sainte-Lucie

Première cuillère réalisée dans un bois vert, ce qui facilite nettement la tache, surtout pour la sculpture de bois réputés denses. Ce bois de Sainte Lucie mérite sa réputation. Il est très agréable à travailler, suffisamment souple pour se permettre d’affiner les formes sans risque de casse.